DOUAI BOXING CLUB : site officiel du club de boxe de DOUAI - clubeo

La Douaisienne Ségolène Lefebvre conserve son titre mondial avec panache

4 novembre 2017 - 17:02

À la fin du neuvième round, les trois juges n'avaient qu'un seul petit point d'avance pour Ségolène Lefebvre. C'est dire si les échanges entre la brillante Douaisienne, tenante du titre, et sa rivale, la coriace et explosive mexicaine Naroyuki Koasicha, la tension avait été vive.

 

Et lorsque les débats sont aussi tendus, c'est l’éternelle question que l'on doit se poser. Faut-il privilégier l'efficacité des coups, le nombre d'impacts quasi impossible à chiffrer ou le style et la précision  ? Vaste débat pour lesquels les trois juges ont penché en faveur de la Nordiste.

S’il n'y a absolument rien de scandaleux dans ce résultat, la Mexicaine a mené la charge avec un cœur énorme et doit se sentir frustrée. Elle eut devant elle une rivale plus grande, plus technique, qui visait plus juste et qui a le plus souvent échappé au pressing qu’elle tentait de lui imposer.

Ségolène Lefebvre a encore mieux réussi son combat que le jour de sa conquête où de sa première ceinture. Allongeant son bras opportunément pour stopper le rouleau compresseur qu'elle avait dans sa ligne de mire, elle l'actionnait aussi en piston pour trouer la garde de sa rivale. Malgré la rapidité et le danger permanent que représentait la challenger dans les corps à corps.

« Je rends hommage à la Mexicaine »

Si bien qu'au prix d'une boxe plus académique, avec des rentrées en uppercut bien senties, l'élève de Robert Pantigny récoltait à mi-parcours les fruits de sa technique plus fouillée et menait aux points. C'est alors qu'elle connut un petit coup de mou bien compréhensible après une telle débauche d'énergie. Son adversaire en profita pour se rapprocher au pointage sans qu'un écart significatif ne permette de trancher en faveur de l'une ou l'autre des protagonistes.

Jusqu'à ce que ce dernier round où Lefebvre jeta ce qu'il lui restait de carburant dans le moteur pour arracher la décision. «  Je crois sortir grandie de ce combat qui est une référence pour moi . Heureusement que je m'étais préparée pendant trois mois car mon adversaire était trés physique. Mais, regardez moi, je ne suis pas marquée au visage et jamais je ne me suis sentie en difficulté. Je rends hommage à la Mexicaine qui a accepté de me rencontrer. Mais maintenant, j'ai besoin de souffler et de prendre des vacances. » Sa sortie acclamée par une salle Gayant bondée témoignait de l’immense estime pour sa championne. Franchement, ce n'est pas volé.

Championnat du monde super coqs WBF 10x2

Segolene Lefebvre ( team Pantigny) bat Naroyuki Koasicha ( Mexique) aux points

Mehdi COCO MOUHIB Bat Steven BLOYER au points

Teddy PANTIGNY Bat Konstantin Alexandrov aux points

Pauline LECONTE Bat Wendy GERVOIS aux point

Jonathan Massamba Bat andrejevs aux points 

 

article de la voix du nord ... R. Demeure

Commentaires