DOUAI BOXING CLUB : site officiel du club de boxe de DOUAI - clubeo

Sa "Majesté" Lefebvre remporte son 4eme championnat du monde devant pres de 1400 personnes a douai (article ffb)

3 novembre 2018 - 14:24

Sa "Majesté" Lefebvre

 

Le Douai Boxing-club a une fois de plus gâté les fans de noble art avec un beau gala pugilistique, vendredi 2 novembre  au complexe sportif Gayant, à Douai.   Et « uno, dos, tres, quatro » ceintures, la Nordiste Ségolène « Majestic » Lefebvre (25 ans ; 11 victoires, dont 1 expéditive) continue de régner en maître sur la WBF. La protégée à Robert Pantigny n’a jamais été véritablement inquiétée durant les 10 rounds. Elle a récité sa leçon comme une excellente et talentueuse élève. « The Clash » fut à sens unique, tant la Française a dominé les débats. La Chilienne qui vit en Argentine Yesica Patricia Marcos (32 ans ; 28 succès, dont 9 expéditifs, 2 nuls, 2 revers), ex-reine unifiée WBA-WBO de la catégorie n’a que trop rarement inquiétée la maîtresse des lieux pour prétendre à la détrôner. Quant à Mehdi « Coco » Mouhib, il prolonge son invincibilité. Il a remporté sa demi-finale mondiale en disposant par K.-O. dans la deuxième reprise de l’Égyptien Saïd Abdumonem. Le complexe Gayant, qui affichait une nouvelle fois complet ce vendredi soir réussi bien à nos représentants. Il continue d’être le théâtre des exploits des champions du club de Douai. Et vivement la prochaine réunion…   L’Argentine en ce début de combat se montre entreprenante. Tandis que la championne en titre observe et sur quelques enchaînements parvient à toucher durement son adversaire. La Française est patiente et travaille parfaitement à distance. Elle attend que Yesica Patricia Marcos décoche la première frappe pour planter quelques droites en sortie souvent suivie par des uppercuts ou de larges crochets. La Sud-Américaine est dépassée par l’efficacité et la rapidité d’exécution de la Nordiste. Le combat est à sens unique. Dans la troisième reprise, Yesica Patricia Marcos continue d’avancer mais se fait souvent surprendre en contre. Vaillante, limitée techniquement et tactiquement, elle est dominée par la maîtrise de Ségolène Lefebvre qui boxe en véritable championne. « Majestic » est magique ce soir, appliquée sur les fondamentaux, vigilante, sérieuse, se désaxant parfaitement, elle alterne les zones de tirs. La chilienne ressemble à un sac de frappe. Les impacts font mal à son challenger. Elle n’a jamais été vraiment inquiétée. A l’occasion de sa troisième défense de titre, Ségolène « Majestic » Lefebvre a donné une véritable leçon à son assaillante. Avec une telle démonstration, le monde est à ses pieds et au bout de ses gants dorés…   Ségolène Lefebvre : « j’ai eu affaire à une adversaire coriace. Je m’y attendais au regard de son palmarès. J’ai pu mettre ma boxe en place. J’ai attendu pour mieux la contrer avec mon bras arrière. Elle avait tendance à trop se jeter en avant. Je voulais surtout marquer des points et ne pas prendre trop de risque car elle a une grosse frappe. J’ai senti les coups à chaque fois que je les ai pris. Maintenant, j’espère faire une autre ceinture WBC-WBA. J’attends les propositions ».   Mouhib en champion Plus grand, disposant d’une allonge de bras supérieur, l’Égyptien invaincu Saïd Abdumonem (36 ans ; 18 succès, dont 8 expéditifs, 1 nul, 1 revers) tente de maîtriser à distance le Français mais ce dernier tel un taureau dans l’arène continue de faire pression. Sur un enchaînement gauche-droite à la tempe suivi d’un crochet au menton, Mehdi Mouhib envoie une première fois son adversaire au tapis. Il est compté 8 par l’arbitre. Le Cairois a du mal à tenir sur ses jambes. Il est sauvé par le gong. Dans la seconde reprise, Abdumonem continue son travail de sape et sur ultime droite, l’égyptien fait une nouvelle fois l’ascenseur. Il sera définitivement arrêté par son coin qui a décidé de jeter l’éponge. Mouhib (28 ans ; 17 victoires, dont 11 avant la limite) décroche sa première ceinture internationale.   Mehdi Mouhib : « Je suis content d’avoir livré un bon combat. J’ai été sérieux et appliqué. Je ne me suis pas emballé après l’avoir touché à la fin du premier acte. Dans le second opus, je n’ai pas voulu faire n’importe quoi mais continuer à travailler et le coup fatal est arrivé. Je suis heureux d’avoir conquis cette ceinture même si pour certains détracteurs c’est un titre mineur, devant mon public. Maintenant, je vais poursuivre mon entraînement afin d’être prêt pour la grande finale qui se disputera en Suisse en décembre    Paez et Brognard font match nul Durant les premières secondes du combat, les deux néo professionnels jouaient au jeu de l’intimidation mais très vite le duel se durcit. Les deux hommes se jaugent à mi-distance. Lucas Brognard (28 ans ; 1 succès aux points, 1 nul), se montre plus entreprenant en fin de premier round. Ses accélérations ont fait reculer Léo Paez (20 ans ; 1 succès aux points, 1 nul) qui a bien du mal à endiguer les assauts répétés de son assaillant. Dans le second opus, le local sur une superbe droite fait exploser le protège-dents de son adversaire. Le combat est équilibré. Les deux belligérants se rendent coup pour coup. Les deux pugilistes se quittent sur un excellent match nul.   Léo Paez : « Je suis déçu par ma prestation ce soir. J’ai alterné le bon et le moins bon. Le match nul est logique ».   Lucas Brognard : « Je suis assez satisfait de mon combat ce d’autant que je n’avais pas boxé depuis plus d’un an. J’ai réalisé de beaux enchaînements. J’ai été parfois un peu trop désordonné dans ma boxe et je me suis fait punir logiquement. Je tiens à rendre un hommage à notre ancien président Aissa Chouk qui est décédé d’un malaise cardiaque, il y a quelques mois. Il a beaucoup fait pour le club. Bravo à lui… ».   Barthélémy Lefebvre renoue avec le succès  Pas de round d’observation, les deux boxeurs sont très vite rentrés dans le vif du sujet. Le Belge en ce début de rencontre alterne les coups en bas et en haut qui ne déstabilisent pas le local. Ce dernier continue d’avancer et à distiller des crochets courts et des uppercuts qui surprennent souvent le Belge James Hagenimana (32 ans ; 8 succès, dont 6 expéditifs, 1 nul, 9 défaites). Le duel continue sur le même rythme. Les deux hommes se rendent coups pour coups. Les deux belligérants ont décidé d’en coudre au près. Barthélémy Lefebvre (30 ans ; 17 victoires, dont 4 avant la limite, 1 nul, 10 revers) plus précis s’impose à l’unanimité des juges.   Barthélémy Lefèbvre : « Cette victoire me fait du bien ce d’autant que j’étais resté sur trois revers consécutifs. Je pensais qu’il allait plus boxer à mi-distance. Je n’ai pas eu à aller le chercher tant mieux. C’est une boxe qui me convient mieux. Maintenant, il va falloir que je continue à travailler, notamment mon jeu de jambes ».   Résultats du gala   Championnat WBF femmes : Ségolène « Majestic » Lefebvre bat aux pts Yesica Patricia Marcos (Argentine) ; Yann Gantsou (Lille) bat aux pts Aymane Laouedj (Douai) ; Tony Lamonica (Douai) bat aux pts Ismaël Souaré (Clermont) ; Walid Hocini (Lille) bat aux pts Cédric Vallart (Douai). Titre WBF-Intercontinental : Mehdi « coco » Mouhib (BC Douai) bat par jet de l’éponge à la 2ème reprise Saïd Abdumonem (Egypte) ; Barthélémy Lefebvre (BC Douai) bat aux pts James Hagenimana (Belgique) ; Léo Paez (BC Douai) et Lucas Brognard (Annay) match nul.   Par Stéphane Lefeuvre   Mise en ligne Olivier Monserrat-Robert  

Commentaires