DOUAI BOXING CLUB : site officiel du club de boxe de DOUAI - clubeo

Toujours reine, Ségolène Lefebvre a régalé le public douaisien vendredi 2 novembre (pres de 1400 personnes) ... article de la voix du nord

3 novembre 2018 - 14:28

Boxe Toujours reine, Ségolène Lefebvre a régalé le public douaisien vendredi 2 novembre (pres de 1400 personnes)

Elle enfile les titres de championne du monde comme les perles. À 25 ans, Ségolène Lefebvre a conservé sa ceinture planétaire des super coqs version WBF en maîtrisant sans problème la Chilienne Yesica Marcos, qui avait pourtant des références impressionnantes.

Ou la visiteuse était surévaluée dans des fédérations différentes ou la Douaisienne fait vraiment partie de ces boxeuses talentueuses capables de s'adapter aux rivales les plus variées. Elle admettait, à sa descente du ring, n'avoir pas trop souffert durant les dix rounds. «  J'ai appliqué la stratégie que Robert Pantigny avait mis en place. Et cela a marché. Ses coups faisaient mal mais j'ai su les enrayer la plupart du temps en contrant ses offensives.  » Le combat d'une régularité sans faille manqua cependant de suspense. La faute à son adversaire qui ne pouvait pas approcher, ne sachant pas passer sous la garde de Lefebvre, qui la prenait de vitesse et faisait mouche avec ses droites en contre. Un scénario qui ne varia jamais et que les juges sanctionnèrent en chœur avec un score identique. Huit rounds pour la Nordiste et deux pour Marcos, ce qui était plutôt gentil même si celle-ci avait réussi à accélérer en fin de parcours à un moment où Lefebvre, sachant pertinemment qu'elle avait les affaires en mains, fit preuve d'un léger relâchement bien compréhensible. Ce nouveau succés préserve son invincibilité aprés onze combats sans tâche et un quatrième titre de championne du monde du monde WBF.

Quel avenir pour Lefebvre  ?

Mais où cette nouvelle consécration va t'elle l'amener alors qu'elle n'a pas d'adversaire à sa taille dans cette fédération mineure  ? À l'exception de la Mexicaine Da Silva, qui lui avait offert une réplique d'anthologie dont l'élève de Robert Pantigny sortit, ses autres rivales n'avaient pas le calibre suffisant pour espérer la renverser. Elle mérite de passer dans une autre fédération ou dans une autre catégorie de poids pour poursuivre sa montée vers les cimes. «  Je devrais boxer en avril prochain à Gayant Expo. Mais je ne connais pas encore l'enjeu. J'espère seulement que ma sortie d'aujourd'hui incitera des promoteurs à me faire des propositions alléchantes  ». Sa situation reflète tous les maux de la boxe. Le pays possède quelques pépites de taille, comme Lefebvre. Mais elles sont souvent bradées par des affairistes que les fédérations n'ont jamais su museler. Il suffit d'avoir vu l'adversaire de « Coco » Mouhib, un bon boxeur douaisien digne d'un champion de France, pour être circonspect sur la crédibilité de l'offre proposée.

Championnat du monde WBF des Super Coqs 10x2 Segolene Lefebvre (Team Pantigny) bat Marcos (Chili) aux points. Ceinture intercontinentale WBF des Welters 10x3 Mehdi Mouhib ( Team Pantigny) bat Abdumonem (Égypte) par jet de l'éponge au deuxième round Super welters 6x3 Barthelemy Lefebvre (Team Pantigny) bat Agenimana (Belgique) aux points. Lourds Légers 4x3 Léo Paez (Team Pantigny) et Lucas Brognard (Annay), match nul.

 

VDN

Roger Demeure

Commentaires